Du mensonge capitaliste au nazisme financier

le capitalisme liberal

Qu'est ce que le capitalisme ? C'est un système économique qui prétend créer de la richesse en opposant ses participants par la concurrence. Un jeu en quelque sorte, comme le monopoly par exemple. Elle induit deux choses : l'obligation absolue d'un concurrent (essayez de jouer au monopoly tout seul), un gagnant et un perdant. Le capitalisme est donc un systeme binaire gagnant-perdant basé sur l'opposition de deux parties.

"La seule réussite du capitalisme est d'avoir fait croire que le Monopoly vantait ses mérites. Tout le reste est du vol." moi.

Le premier mensonge : "le systeme capitaliste crée de la richesse." est l'idéologie prônée par les pouvoirs en place. Or aucun système quel qu’il soit ne crée de la richesse. Et même si c'était le cas, ça n'a aucun intérêt car seul l'homme donne de la valeur à une chose. En d'autres termes, le systeme capitaliste sans l'humain n'a aucune valeur. Ce qui veut dire que tout pensée politique, économique et sociale qui tend à fonder sa société sur autre chose que l'humain est vouée à l’échec et conduit irrémédiablement à l'écroulement de ce système. Elle nous amène à une vérité absolue : que seul l'humain crée de la richesse.

Ainsi toute société qui n'envisage sa structure que sous l'angle capitaliste et financier est appelée à disparaitre en implosant par l'épicentre : l'argent . En ne reconnaissant plus de valeur à ce qu'est l'humain, en dévaluant sans cesse l'humain et ce qu'il apporte par sa création, l'humain décroche de cette société, et sans humain il n'y a plus de société qui tienne. Ainsi toutes les sociétés occidentales sont appelées à disparaitre, ainsi que toutes les sociétés qui auront suivi leur modèle basé uniquement sur la valeur argent par morcellement et éclatement de ce modèle....

La crise économique que nous venons de traverser n'en ai que le reflet, c'est un séisme qui nous prévient du danger, tout comme les autres séismes économiques que nous traversons depuis trente ans... Il va y en avoir d'autres, de plus en plus forts, de plus en plus impactant sur nos sociétés, de plus en plus mortels pour les plus démunis car le système tend à se débarrasser "des perdants" du jeu de la concurrence qui seront toujours plus nombreux.....La violence de nos sociétés dites modernes en est l'autre témoin : des humains prônant leurs propres règles de vie, redéfinissant leurs propres territoires, recréant leurs propres sociétés à l’intérieur de la société, car le système économique, social et politique les a rejeté à l'extérieur de ses frontières...

Le second mensonge idéologique est la concurrence. Le système capitaliste s’appuie sur l'opposition de deux parties au minimum. C'est à dire que sans concurrent, le système capitaliste s'écroule, irrémédiablement, puisqu'il na plus lieu d'être...J'en veux pour preuve, que celui ci traverse des crises successives depuis la chute du mur de Berlin, symbole de la fin du modèle s'opposant au capitalisme. J'en veux pour preuve la nécessité absolue pour le Président américain d'inventer des armes de destructions massives afin de créer un opposant, j'en veux pour preuve 15 ans de chasse à l'homme...Tant qu'il n'était pas arrêté, tant qu'il était en vie, il y avait un opposant...L'avantage de définir tout opposant au système capitaliste comme terroriste permet de générer un opposant universel qui justifie la violence et l'opposition du système.... mais réfléchissez : comment ces terroristes arrivent t'ils à obtenir des armes des fabricants ?

Le troisième mensonge est les ressources illimitées. Or notre vie et notre survie dépend de notre environnement. Elle constitue dès lors une forme de richesse. Nous le savons tous aujourd'hui, La Nature n'a pas de ressources illimitées. De ce fait le système capitaliste n'est pas basé sur la création de richesses mais sur le fait d'acquérir les richesses de l'autre. On déshabille Paul pour habiller Jacques, non dans le partage juste et équitable mais dans l'anéantissement de l'autre. De ce fait nous pouvons dire qu'il y aura toujours un perdant, un pauvre, un dépossédé qui sera exclu car justement il n'a plus de richesse à mettre dans le jeu capitaliste.

Ainsi le modèle économique libéral n'oeuvre pas pour le bien de l'humanité. Il ne peut engendrer que de la rancoeur, de l'exclusion, et au final des guerres entre ceux qui ont et ceux qui n'ont pas... une guerre fratricide entre les tenants d'une rente qui maintient les autres dans l'esclavage du travail et ces derniers dont les avantages ne cessent de décroitre. "La reconnaissance du maitre n'est jamais à la hauteur du sacrifice de l'esclave " Ciceron. Dés lors, nous pouvons voir dans le jeu capitaliste un systeme binaire gagnant-perdant, qui conduit systématiquement au chiffre 1, a celui qui a tous les pouvoirs, à la dictature. Maintenant que j'ai battu tous mes concurrents, que je suis au sommet, que je possède tout, que faire ? Il ne peut y avoir que deux alternatives :

Soit vous imposez aux autres votre pouvoir, votre suprématie, c'est a dire que vous vassalisez les populations, vous leur imposez votre pouvoir, vous imposez aux pauvres ce qu'il doit être et faire... c'est la dictature, le fascisme financier... Idéologie qui semble remporter beaucoup de suffrage politique actuellement, en particulier dans tous les pays occidentaux...

Soit vous redistribuez votre richesse accumulée, pour ne pas que ceux qui n'ont plus rien viennent vous menacer pour survivre, tout simplement parce que vous vous retrouvez tout seul, isolé tout en haut de votre pouvoir absolu. L'histoire ne manque pas d'exemples de pouvoirs absolus et de ce qu'ils sont advenus...Tout simplement parce que c'est un non sens, c'est une négation de la vie et de l'humanité.

Vous remarquerez quel choix a fait Bill Gates qui a amené Microsoft au sommet. Vous remarquerez de la même façon quel choix prétend faire les gouvernements europeens ou ce que sous entendait les propos de Monsieur Wauquiez ou la politique européenne menée par la banque centrale...

Ainsi dans tous les cas de figures, le système capitaliste et libéral ne pourra jamais apporter la paix car il est basé sur une violence faite à l'autre. Le système capitaliste est violent et s'appuie sur l'opposition. Donc toute forme d'opposition violente au système capitaliste, ne permet pas de lutter contre ce système, bien au contraire, il le justifie. Ce qui veut dire que le terrorisme qui prétend lutter contre le système capitaliste ne fait que le renforcer et permet de justifier sa propre violence....c'est pas pour rien que des entreprises capitalistes fournissent des armes aux terroristes, puisque ça permet au capitalisme non seulement d'exister, mais aussi de véhiculer l'idée du besoin de sécurité et de contrôle des libertés individuelles et collectives... A partir de là, la porte est ouverte à tous les abus...

Nous avons pu voir l’inefficacité du pouvoir politique face la crise financière mondiale que nous traversons, incapable de réguler les marchés. Le systeme financier ne disposait alors que du pouvoir sur nos salaires qui doivent passer obligatoirement par les banques...Alors que le gouvernement français est en cours de démantèlement du socle social français, il brise le ciment de notre société. En privatisant la santé mais aussi les retraites et l’éducation qu'il donne au systeme financier, il nous rend encore plus dépendant d'un modele irréaliste, nous transforme en esclave de ce systeme, met en place tous les mécanismes nécessaires au nazisme financier, à la dictature capitaliste, tout comme dans le modèle americain ou plus de la moitié des américains viennent de perdre leurs retraites, et dont plus de 30% de la population ne dispose d'aucune couverture médicale, pres de 25% de la population ne peut accéder à l'éducation et ou les laissers pour compte, les bandes, la violence et les territoires de non droits sont exponentiels. Où le pays est au bord de l'abîme financière...

Dès qu'une personne ou un groupe possède des biens de valeurs ou de l'argent, il y a des personnes qui fomentent des complots pour se les accaparer : c'est ça l'économie libérale.