Un Fablab est il possible sur Ploubazlanec Paimpol ? - Que trouve t'on dans un fablab

fablab dans le goelo

4 / Que contient un FabLab ?

Le concept du FabLab est né d'un argument populaire au MIT: « Comment faire (presque) n'importe quoi ? ».
Cela signifie qu'il n'y a pas vraiment de règles. C’est l’opportunisme, les besoins de la communauté, la capacité de financement qui détermine les outils gérés par le fablab à sa création ou au cours de son développement. Le maitre-mot qui doit caractériser un Fablab est sa capacité d’adaptabilité ; il doit donc garder une certaine souplesse de fonctionnement.

L'équipement

les recommandations pour assurer le minimum de polyvalence

  • 1

    Minimum conseillé

    L'imprimante 3D, la fraiseuse 3 axes et la découpeuse laser offrent la possibilité d'imprimer, de graver, découper, sculpter la plupart des matériaux en 3D et de réaliser des prototypes et petites productions. mais aussi des ordinateurs pour piloter les machines en s’appuyant sur les ressources logiciels opensource : conception graphique, conception mécanique, pilotage d’outils, programmation sont autant des outils de formation que de production.
  • 2

    L'ajout d'outillage électrique

    Les outils traditionnels (une scie à ruban, une scie circulaire, un colonne de perçage, poste de soudure, un four à céramique, brodeuse ou machine à coudre etc) participent au développement là où chacun n’a pas les besoins pour justifier l’achat de ces machines à titre privé. De la même façon de l’outillage électroportatif peut être mis en location pour des besoins ponctuels particuliers.
  • 3

    Consommables

    Tels que le papier imprimante, la mousse, le bois, le métal, le textile, le matériel électronique, les fils plastiques d’imprimante 3D, etc, qui serviront à prototyper les idées sur les machines. Ceux-ci sont en fonction des projets développés par les adhérents du Fablab, mais une piste non négligeable de matières premières est sans aucun doute les déchetteries, le recyclage et le détournement.

5 / Où trouver un FabLab ?

Toutefois un Fablab n'est pas vraiment vivant tant qu'il n'a pas un lieu pour pouvoir réunir des membres, faire se rencontrer des participants, inviter des résidences et faire fleurir les projets. il faut un lieu, suffisamment grand pour y mettre ces équipements et les utiliser sans nuire au voisinage, un lieu accessible pour recevoir des adhérents et partager cet espace de travail, un lieu pour former, concevoir, fabriquer et exposer les créations réalisées.

Le lieu n'est pas seulement un bâtiment, mais aussi un territoire sur lequel se répartit sa communauté d'adhérents mais aussi des écoles intéressées par une initiation, des entrepreneurs et artisans recherchant les moyens de se développer. Ce territoire se définit par des spécificités particulières (activités économiques, bassin d'emplois, etc) de son écosystème dans lequel vient s'intégrer le FabLab.

Il peut être plus facile pour les financeurs publics de trouver de l'espace libre que de trouver un budget. De leur expérience, les autres fablabs préconisent une installation dans une ancienne école ou des salles de classe ou un lycée, université, quand c’est possible. Les hangars sont déconseillés pour les difficultés à chauffer en hiver ce qui peut devenir rédhibitoire pour des publics autrement intéressés.

« Un fablab n’a de raison d’exister que s’il fournit des services (formation, entrepreneuriat, production, etc.) pour des acteurs identifiés (individus, entreprises), ancré dans un territoire donné » estime François Bottolier, directeur de la Fabrique des territoires innovants