Le génocide du genre par Boris Cyrulnik

ceci est un organe pas mon identité

Interrogé fin 2011 sur la « théorie du genre », Boris Cyrulnik répond : « Je pense que le “genre” est une idéologie. Cette haine de la différence est celle des pervers, qui ne la supportent pas. Freud disait que le pervers est celui qu'indisposait l'absence de pénis chez sa mère. On y est"

Je crois que Boris Cyrulnik ne peut pas mieux décrire ceux qui hurlent à l'hérésie dès qu'on aborde le genre, quand on ose prétendre que l'enfant est peut être différent de ce qu'ils voient, de ce qu'ils croient voir et de ce qu'ils comprennent ou sont capable d'entendre. Combien de marabouts ou politiciens, combien de médecins et de psychiatres, combien de charlatans ou de gourous ont pu exister et obtenir une célébrité égocentrique en imposant aux autres ce qu'ils étaient et la manière dont ils devaient se conduire ?

 

Combien de femmes ont du souffrir des affirmations médicales sur leurs intelligences ?


combien de bébés ont du souffrir de ne pas être en capacité de souffrir ?


Combien d'êtres humains ont du souffrir parce qu'ils ne possédaient pas d'âme ?

Combien de scientifiques, chercheurs et explorateurs comptez vous encore brûler ?

Combien d'artistes prétendiez vous noyer pour créations diaboliques ?


Combien de peuples ont du souffrir des croyances sur les races ?


Combien de temps encore allez vous cacher qu'il y a plusieurs allèles sur les gènes qui induisent le genre, que plus de 10 processus physiologiques invisibles à l'oeil nu sont impliqués dans la détermination du genre ?


Combien de temps encore allez vous imposer à un être humain l'obligation de porter à vie un ruban rose ou bleu à partir des croyances magiques que vous avez sur un organe, et ce sans qu'il n'est à aucun moment son mot à dire ?


Combien de temps encore allez vous imposer son genre à un individu par une décision arbitraire de personnes extérieures sur l'observation d'un organe ? pourquoi pas le pied ou le foie alors ?


Combien de temps encore comptez vous dissimuler les massacres, pour ne pas dire les génocides, des personnes genrées différemment du délire schizophrène du pouvoir religieux ?


Combien de temps encore allez vous torturer des êtres vivants en voulant leur imposer vos croyances ?


Combien de temps allez vous encore confondre identité et reproduction ?

Combien de temps encore comptez vous limiter chaque personne à ce que vous croyez être ?


Combien de temps encore allez vous croire que le monde est à votre image ?

Alors oui, les personnes ne tolérant pas la multitude de genres différents au delà de 2, sont en effet porteur de cette haine de la différence, la haine des pervers qui ne supportent pas ce qui leur échappe. Parce que cette haine Monsieur Cyrulnik est propagé par l'ignorance. Parce que cette haine Monsieur Cyrulnik, elle conduit par an plus de 300 personnes dans la rue et la prostitution. Cette haine dont vous faite état, elle tue en France plus de 100 personnes par an, cette haine tue une classe de 30 élèves âgés de 6 à 25 ans par an, parce que certains veulent leur imposer ce qu'ils sont pour le restant de leur vie. Parce que vous voulez les enfermer dans les geôles de vos croyances, de vos terrifiantes incertitudes sur vous-même.


A LIRE AUSSI :

"Creatura transgendis" un texte sur la transgenre

retranscription de l'interview sur le genre genderfluid
il y a un mec en robe là, l'histoire d'une agression